Sortie d'investissement ou Désinvestissement


Marc Deschenaux

Marc Deschenaux

Created on 2016-09-06 17:14

Published on 2016-09-06 17:28


Tout le monde parle d'investir en private equity, surtout l'entrepreneur et le venture capitaliste.

Or, le problème pour l'investisseur est moins d'investir que de répondre à ces deux questions cruciales :

  1. Comment l'entreprise va-t-elle faire pour lui restituer son capital?

  2. Quand cette restitution va-t-elle avoir lieu?

Pour répondre à la première question, l’investisseur vérifie la crédibilité des bases de calcul des projections financières, appelées assomptions.

L'entrepreneur inexpérimenté établit généralement une liste des achats nécessaires à construire son projet voire à réaliser son rêve, en ne se préoccupant de la rentabilité que théoriquement et absolument pas des assomptions sur lesquelles reposent ses projections financières et son budget.

En effet, il n’est pas rare de voir des projections financières construites de manière à couvrir les coûts du budget sans vérification des assomptions sous-jacentes. Ainsi, en les reconstituant par division, on trouve des aberrations du style :

Étonnamment, ces deux exemples sont tirés de la réalité !

Ils illustrent à merveille l’adage selon lequel la réalité dépasse souvent la fiction.

En jargon de private equity, il existe plusieurs termes qui se réfèrent à cette problématique de l’investisseur de récupérer son capital : le désinvestissement, la sortie, la sortie de l'investissement, l'exit etc...

Pour l’entrepreneur expérimenté, l’investisseur et tous les financiers et conseillers de l’investisseur, c’est la préoccupation essentielle. Il n’est pas rare que des sociétés d’investissement demandent à leurs stagiaires d’éliminer tous les business plans et toutes les présentations qui de traitent pas de ce point en détail.

Même lorsque le dossier est traité, le simple fait que la sortie d’investissement ne figure pas ou soit traitée de manière légère ou expéditive suffit à classer définitivement l’entrepreneur comme inexpérimenté.

L’un des plus grands investisseurs américains disait souvent :
“ Forget the return on my money, talk to me about the return of my money.”
Ce qui peut se traduire par oublié le retour sur mon argent (la rentabilité) parlez moi du retour de mon argent (la sécurité de mon capital).